Origine du Kobido

Créé au Japon en 1472, ce soin fut d’abord réservé aux impératrices de l’époque pour ensuite devenir un art traditionnel de rajeunissement des femmes japonaises.

Anti-rides ancestral, le kobido est aujourd’hui une des techniques les plus efficaces. Sa pratique régulière permet de prolonger ou de retrouver la jeunesse du visage en assouplissant et tonifiant les muscles, en purifiant la peau et en lui rendant son éclat.

Alliant massage et réflexologie, le Kobido ne se limite pas à un soin esthétique. Il se compose de multiples techniques et alterne pressions digitales, percussions, palpers rouler, mouvements glissés en utilisant les méridiens et les tsubos (points d’acupuncture).